LE DISPOSITIF DE TÉLÉ-ÉCHOCARDIOGRAPHIE

CHU 2

L'insuffisance cardiaque est même la première urgence cardiologique au CHU Guadeloupe

"La validation clinique et technologique de ce dispositif est une première mondiale", a indiqué le docteur Mona Hedreville, cardiologue spécialiste des maladies cardiovasculaires au CHU, qui a porté le projet.

La machine installée à Marie-Galante, un bras articulé robotisé et porteur d'une sonde, permet de réaliser l'examen du coeur par le médecin depuis le CHU. Le patient, assisté d'un opérateur technique, pourra communiquer avec le/la cardiologue, au travers d'un écran de visio-conférence. Marie-Galante est située à 30 km de la Guadeloupe continentale.

 

Le dispositif de télé-échocardiographie répond "à un fort besoin" sur le territoire, où beaucoup de patients sont atteints de cardiopathies et où la "double insularité" est une contrainte pour l'accès aux soins. Selon une étude, c'est même "un problème majeur de santé publique dans notre archipel" avec "une mortalité extrêmement importante". "L'insuffisance cardiaque est même la première urgence cardiologique au CHU Guadeloupe", selon l'Agence régionale de Santé (ARS), financeur du dispositif, dont le montant s'élève à 145.000 euros. 
 

60 % des hospitalisations pour problèmes cardiaques pourraient être évitées

Cette technologie de télé-échocardiographie permet "de dépister les personnes à risque" et de "diagnostiquer" les personnes atteintes, assure Mona Hedreville. Selon elle, "60 % des hospitalisations" pour problèmes cardiaques "pourraient être évitées" grâce à ce dispositif. "C'est une économie de coût de transport, d'hospitalisation, de temps et cela permet un accès au soin pour tous", précise le docteur.

"Cette solution a été développée à partir de travaux de recherche et développement dans le domaine de la médecine spatiale", explique Nicolas Lefèbvre, directeur général d'AdEchoTech, l'entreprise qui a développé ce robot et "leader mondial" de la télé-échographie "abdominale". L'innovation du dispositif de Guadeloupe, c'est "son adaptation au système cardiaque". "Le dispositif est voué à s'étendre", selon Jean-Claude Lucina, directeur de l'offre de soin à l'ARS Guadeloupe. Après un rodage de six mois, il sera ensuite mis en place dans les autres "îles de l'archipel", mais aussi "à l'ensemble de la Caraïbe, à la rentrée 2017".

Les autres territoires caribéens pourront, dans le cadre du programme européen Interreg, acquérir le robot, et accéder "à la prestation médicale de nos médecins, formés dans plusieurs langues", précise Jean-Claude Lucina. Avec, en creux, l'objectif de "solvabiliser le CHU de Guadeloupe, bien outillé, mais quand même un peu coûteux".

Newsletter

Numéros Utiles
S.O.S Maltraitance   08 00 83 20 20
SAMU   15
Les Pompiers   18
Gendarmerie   17
Urgences CHU de PàP
  0590 89 11 20
Urgences CH de B-T   0590 80 54 00
PARTENAIRES
Où SOMMES-NOUS

Accueil - Plan de Site - Mentions légales - CGU- Contact
AGSPH © 2016 | Réalisation et maintenance site internet Agwanet | Référencé sur Pages-Creoles.com